Partagez | 
 

 Pchatalaya Gym's

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charles A. LeRoy
Deamon - Prince of darkness
avatar
Avatar : Matty Wong
Messages : 28
Points : 43


MessageSujet: Pchatalaya Gym's   Mer 1 Avr - 3:12

S’adossant à la porte close, Charles sourit. Le bureau. L’antre d’Ayana. Son domaine. Son jardin secret. À lui tout seul! Et elle occupée! Charles s’avança au centre de la pièce et écarta légèrement les mains de son corps, les doigts écarté, il se tendit, étalant sa perception, réceptif à tout ce qui l’entoure. Il prit une longue et profonde inspiration et sourit avec satisfaction.

Nonchalamment, il coula quelques pas vers la grande carte qu’elle affichait au mur. Elle s’en servait pour ses chasses, pour prévoir ses déplacements, pour trouver des relations. Il avait sa propre épingle bien qu’elle l’ignorait. Qui eut soupçonné que le territoire de Corbett était dans les bayous parmi les mangroves? D’un geste leste il préleva une épingle et la déplaça au hasard, prenant un malin plaisir à foutre le bordel dans son travail. Il interchangea les étiquettes. Il perfora le papier un peu partout, à dessein, afin qu’elle ne retrouve pas les traces de son travail. Et parce que Corbett était toujours fidèle à lui-même et donc ambivalent, il ne laissa qu’une seule épingle bien coordonnée en place : la sienne.

-AYANA! TU DEVRAIS VENIR, JE COMMENCE À M’ENNUYER!!! Annonça-t-il en fixant son regard sur la filière… Il eut un rire avant de se parler à lui-même : Mais non… Tu me connais! Je ne ferais jamais ça! Rien que tu ne ferais pas!

Dans les temps anciens on avait pour coutume de poser de lourdes pierres sur les tombes des défunts pour éviter que leurs âmes ne se mettent à errer et à tourmenter les vivants. Jean Hervieux avait longtemps considéré cette pratique comme étant le fait de peuples primitifs et superstitieux mais avait découvert sur le tard que les morts peuvent planer à la lisière de notre monde et que leurs droits sur terre était aussi légitime que les nôtres.

Charles tira le fauteuil de la sorcière et s’y installa avec mille précautions. Il frotta ses paumes sur les accoudoirs avec un sourire satisfait puis étira ses jambes pour poser ses pieds sur le bureau.

- Je sais que c’est une brave fille…


Charles avait une réelle estime pour Ayana. Corbett aussi. Elle était capable de nuance et louvoyait occasionnellement entre le bien et le mal. Elle s’intéressait plus aux gros poissons qu’aux petits joueurs et ses chasses apportaient de la stabilité au monde des humains. Un climat propice à la game qui intéressait Corbett.
Revenir en haut Aller en bas
Ayana Garrett
Witch - Guardian of the Earth
avatar
. :
Avatar : Tyra Banks
Messages : 30
Points : 46


Feuille de personnage
Age du personnage: 32
Pouvoirs:
Rumeurs:

MessageSujet: Re: Pchatalaya Gym's   Mer 1 Avr - 3:58

Dehors, Ayana attend que Jeremiah se soit éloigné, puis attend un léger moment pour être certaine qu'il ne revienne pas. Ce qui donne amplement le temps à Charles d'accomplir son forfait, de frotter ses paumes sur les accoudoirs et d'étaler ses pieds sur le bureau avec le sourire d'un matou satisfait.  

Étirant ses muscles pour ne pas les laisser refroidir trop vite, la sorcière retourne tranquillement au gymnase. Mine de rien, elle ferme les stores, fait un rapide tour du propriétaire, histoire de s,assurer que tout est en ordre une dernière fois, ramasse les débris de son test et les fout à la poubelle. Verrouille la porte. C'est important verrouiller la porte parce que sinon ya toujours un connard pour penser que c'est ouvert 24 heures sur 24.

Ayana étant ordonnée de nature, ce survol accorde à Charles environ un 10 minutes supplémentaire. Ayana entre silencieusement et referme derrière elle. Avant de donner une tape sur les pieds de son aprtenaire pour qu'il enlève ses membres inférieurs de là.

Foutue soirée...

Dit elle en empoignant un chiffon pour essuyer son bureau. Une belle pièce en bois de rose rescapée de chez ses parents. Une antiquité dans le style Louis 13. D'ailleur, son bureau est féminin et délicat, dans des tons de bleu ciel et d'argent. Deux marines encadrent la porte que surplombe un minuscule crucifix ancien d'argent terni qui a été trouvé au sol parmis des trucs laissés par Katrina.

Se redressant, Ayana s'interromp soudainement son geste et fixe sa carte et Charles de facon indéchiffrable. Fixe de ses yeux verts l'image même de l'innocence, et le gamin lui rend même un de ses inimitables sourires , confortablement installé sans son fauteuil.

Pour une raison inconnue, Ayana est incapable de se mettre en colère contre Charles A. LeRoy.

Tu pouvais pas t'en empêcher hein?

Et avec une magnanimité certaine, pour une fois, elle le laisse jouir de la position qu'il s'est voluptueusement octroyé. Ouvrant le tiroir du haut d'un classeur beige, Ayana n'élabore pas la question plus avant. D'un doigt sec, la sorcière allume l'imprimante sans fil siégeant en haut du dit classeur, avant de sortir son portable.

Tirant le siège des visiteurs, la femme s'installe le plus confortablement possible et pianote sur les touches de facon fort décidée.

Allons, au boulot jeune homme. Il y a du ménage qui nous attend.

Tranquillement, l'imprimante se met à bourdonner comme un essaim d'abeilles. Ayana, restant assise, s'étire le bras pour prendre la feuille, une carte informatisée de ce que Charles a consciensieusement mis en foutoir. Ce faisant, sa blessure frâiche se rappelle à son bon souvenir. La femme grimace fugacement en prenant le feuillet qu'elle dépose sur la table entre eux.

Par quoi on commence?

Et elle ne parle pas de Jeremiah, avec l'aisance de celle qui a toujours compartimenté sa vie. Un problème à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Charles A. LeRoy
Deamon - Prince of darkness
avatar
Avatar : Matty Wong
Messages : 28
Points : 43


MessageSujet: Re: Pchatalaya Gym's   Jeu 2 Avr - 3:21

- Je ne pouvais pas m’en empêcher… admit-il sans complexe.

Il se laissa docilement déloger du bureau, la regarda essuyer de la saleté imaginaire.

- En fait, j’aurais pu! S
e ravisa-t-il. Je ne suis pas bête à ce point. Mais je n’ai pas v-o-u-l-u m’en empêcher.

Charles aimait s’expliquer. Il adorait les explications. Il aimait perturber en exposant ses motivations par le détail et en mettant en lumière sa logique tordue et perverse. Juste être absolument certain qu’aucuns doutes ne subsistent.

Il observa son manège avec une expression dégoutée. Jeta un coup d’œil à la carte.

- Ton manque de sens de l’humour me désole, Ayana… Le manque ou l’absence… Mais je n’ose pas me prononcer sur son absence, j’ai encore de l’espoir. Je suis un gars comme ça, tout confit de rêve et d’espoir!

Il grimaça fugitivement lorsqu’elle parla de faire du ménage. Peu importe le type de ménage qu’elle avait en tête. Puis se mit à sourire lorsqu’elle le consulta sur l’ordre du jour. ‘Par quoi on commence?’ C’était une question très ouverte. Elle avait des horizons si larges qu’on en devinait la courbure.

Le jeune homme se pencha en avant, soudainement intéressé.

- Et bien tout d’abord je suggère que tu prennes une douche et que tu ailles te faire belle. Oh! Ça ne prendra pas de temps, il n’y a pas beaucoup de travail à faire… Ça ne me laissera que le temps d’écumer le voisinage pour fleurir tes beaux cheveux. Ensuite je t’emmènerai dans la vieille ville et je te ferai découvrir un petit restaurant français de ma connaissance. Nous boirons du vin, pas du vin américain, de l’importation. Et nous mangerons des plats nageant dans le beurre, la crème et les lardons… Je t’impressionnerai en montant sur scène pour jouer juste pour toi et je te dédierai des chansons mièvres et romantiques. Toute les femmes de la ville seront jalouse de toi! Charles reprit son souffle. Et puis je te ramènerai chez moi… fit-il d’un ton rêveur qui se voulait plein de promesse lubrique.

Charles était plus jeune qu’elle. Pas tant que ça mais on ne pouvait ignorer un étrange mélange d’immaturité. Un peu à la manière d’un adulte qui essayerait de faire oublier son âge en faisant l’imbécile. Caricatural. Il haussa les sourcils, affichant un fin sourire, cherchant à voir si elle réagirait positivement à sa proposition.

- Enfin tu vois, quitte à commencer… l’important c’est de commencer, on verra ce qui nous tente pour la suite…

Revenir en haut Aller en bas
Ayana Garrett
Witch - Guardian of the Earth
avatar
. :
Avatar : Tyra Banks
Messages : 30
Points : 46


Feuille de personnage
Age du personnage: 32
Pouvoirs:
Rumeurs:

MessageSujet: Re: Pchatalaya Gym's   Lun 6 Avr - 3:38

L'oeil vert d'Ayana s'élève du portable, nimbé du bleu de son fond d'écran. Un sourire coquin étire alors ses lèvres devant la proposition somme toute assez loufoque de Charles. Réfléchissant à toute allure, la sorcière se rend compte que, elle n'a pas envie plus que ça de se remettre en chasse tout de suite. Son flanc élance encore assez pour l'entraver et sa défaite contre Jeremiah est un soufflet à son orgueil.
Sortir? Il a bien parlé de sortir? Avec un beau compliment qu'il lui fait, lui disant qu'elle est belle. Mais ca, Ayana le savait déjà. Dans un claquement sec, tout sucre tout miel, la jeune femme referme l'ordinateur qu'elle dépose doucement sur le bureau verni.

Donc, si je comprend bien, c'est un rencard?

Féline jusqu'au bout des ongles dans son survêtement de sport, Ayana se lève, contourne le bureau en roulant des hanches de facon incendiaire

Charles chéri! Tu veux me sortir? Vrai pour vrai?... Mais je suis certaine que tu n'a pas oublié deux détails par hasard?.... Le vin...

Se penchant vers lui, Ayana époussette des poils imaginaires le long du col du jeune homme, prenant tout son temps.

Tu as 19 ans, Charles.... Tu ne peux pas prendre de vin... et tu le sais....

Dit elle d'un ton langoureux en lui caressant l'arête de la mâchoire.

Pour commencer quelque chose, ca ne sera pas avant tes 21 ans mon cher. et rendu là, tu le sais que tu ne voudra plus de moi, je serai une vieille momie usée de 35 ans, tout juste bonne à sucoter le chocolat des glosettes aux amandes et à radoter.

Elle lui donne une pichenette amicale sur le nez. Ne s'éloigne pas. Sous sa camisole de sport moulante, Charle peut voir une certaine partie du décolleté de la femme.

Mais, en contre offre, vu que je comprend et partage ton envie de sortir d'ici, J'accepte ton invitation au restaurant francais... Va donc pour le beurre , la crème et les lardons.... Et on m'a toujours dit que vous, les LeRoy, vous étiez d'excellents danseurs. On pourrrait aller faire brûler quelques planches à défaut que tu ait l'âge de te consumer dans mes bras...


Elle accentue son sourire, manifestement, ça lui plait que Charles flirte avec elle. Il est pas mal dans son genre, mais beaucoup trop jeune.... Ayana connait l'effet qu'elle peut faire chez les hommes quand elle s'en donne la peine. Il faudrait la saouler beaucoup pour qu'elle accepte de se laisser aller à élaborer des partitions plus intimes avec Charles. Se faire actionner pour détournement de mineurs, ca ne l'intéresse pas du tout. Il y a d'autres chats à fouetter.

Alors, Cette offre est elle acceptée ou refusée?
Revenir en haut Aller en bas
Charles A. LeRoy
Deamon - Prince of darkness
avatar
Avatar : Matty Wong
Messages : 28
Points : 43


MessageSujet: Re: Pchatalaya Gym's   Mar 7 Avr - 5:38

- Refusé!

Sa réponse claqua, nette et sans émotion. Ew! Aucune hésitation! La manière dont elle lui caressait le menton, dont elle roulait des hanches, faisant étalage de ses attributs dans ses vêtements moulants en lui montrant volontairement son décolleté. C’était d’un primaire! D’un vulgaire! Il avait l’impression de jouer à un mauvais jeu télévisé ou pire, de se trouver entre les griffes d’une putain de bas étage dans un mauvais film. EW!!

- Tu es déjà une vieille momie, Ayana…
souligna-t-il sans essayer de modérer son jugement. J’aurais pu boire dans ta coupe, mais si tu es déterminée à me priver de ce plaisir…

Il l’a repoussa. Parce que si Charles était un tout jeune homme de 19ans, Corbett avait une expérience de la vie d’un autre ordre. Ayana était belle mais pas quand elle jouait les vamps. Qu’elle use de ces tactiques grossières sur lui, lui donnait l’impression que malgré son âge et son expérience, elle ne connaissait rien à la séduction.

- Et on t’a trompé. Ma famille est connue pour sa musique, pas pour la danse. Je joue du sax, tu te souviens? Je ne danse pas. Allons, on est à la Nouvelle Orléans quand même!

Le jeune homme fit mine de s’intéresser à la carte.

- Alors tu t’intéresses à quoi et à qui?

Une chasseuse de démon chasse le démon. Mais parfois il peut être avantageux de chasser l’ange aussi. L’un comme l’autre tournent autour du même genre d’individu : ceux qui font pencher la balance.

- C’était qui l’autre gus à qui tu faisais des ronds de jambe? Un autre chasseur? T’as l’intention de prendre un partenaire?

Un partenaire. Pas un autre partenaire. Parce que Charles n’aurait jamais accepté d’être son partenaire. Il la considérait comme une chasseuse solitaire. Déjà qu’elle ignorait qu’il était un démon.

- Il avait l’air bien… Je veux dire compétent pour te faire mordre la poussière. Question relation publique par contre, il y a du travail à faire… Je pourrais vous donner des leçons de groupe? Deux pour le prix de un… On pourrait faire des mises en situation et vous défier l’un par rapport à l’autre. J’ai pas compris pourquoi il est parti si vite.

Et pour souligner son interrogation, Charles se gratta le cuir chevelu, comme si une idée menaçait de surgir.

- Enfin, allez, ne me fait pas d’avantage perdre mon temps. Dis-moi pourquoi tu m’as fait venir. C’était pas vraiment pour travailler?
Revenir en haut Aller en bas
Ayana Garrett
Witch - Guardian of the Earth
avatar
. :
Avatar : Tyra Banks
Messages : 30
Points : 46


Feuille de personnage
Age du personnage: 32
Pouvoirs:
Rumeurs:

MessageSujet: Re: Pchatalaya Gym's   Ven 10 Avr - 3:37

L'air du jeune homme comble Ayana d'aise, enfin, pas tout a fait. La sorcière n'est pas de celles qui se targuent , qui aiment faire chier le monde pour rien. Mais Charles a tâté le terrain et elle n,aime pas ca. Pour aussi jeune qu'il soit, aussi mignon qu'il soit, le cajun n'a pas à l'approcher de cette manière. Donc, autant pour se payer gentiment sa tête que pour lui rappeler la limite à ne pas franchir, caricature t'elle a l'os la femme cougar. Vulgaire?... Certainement qu'elle le fait exprès. Et puis quoi encore? C'est lui qui a commencé après tout avec sa diatribe caricaturale de l'homme qui veut faire oublier son age.

Le refusé sonne comme une douce musique à ses oreilles. Comme le reproche implicite lorsque Le Roy la traite de vieille momie. Un sourire moqueur étire les lèvres d'Ayana à cette réprimande. Bon, voilà au moins qui est clair.  Enfin, il se résigne à se mettre au boulot.



Il avait l’air bien… Je veux dire compétent pour te faire mordre la poussière. Question relation publique par contre, il y a du travail à faire… Je pourrais vous donner des leçons de groupe? Deux pour le prix de un… On pourrait faire des mises en situation et vous défier l’un par rapport à l’autre. J’ai pas compris pourquoi il est parti si vite..


Se faisant craquer les jointures, la sorcières secoue la tête.

Non, un partenaire de ce genre ca sert à se faire tuer soit pour le protéger, soit pour aller le chercher donc non. Il m'a été envoyé pour m'enseigner l'arme blanche. La personne qui l'a référé, je ne sais pas ce qu'elle lui a dit, mais il n'était pas d'humeur en arrivant et encore moins en repartant.  Bref... On verra bien

Termine t'elle en haussant les épaules, ce qui fait glisser son opulente chevelure sur le dos.

A défaut d'être académique, ce fut instructif. Je pensais que j'étais bonne à repartir en chasse, mais je crois que je vais devoir attendre encore quelques jours. Je manque de souplesse... Je vais devoir m'entraîner aussi à tenir un bâton d'entrainement comme lui.

Marchant un peu dans l'étroit espace entre le mur e sa chaise, la jeune femme se frotte les lèvres, songeuse.

Ayana a un charmant rire, retenu mais mélodieux.

Tu es drôle toi. A vrai dire, on n'a pas eu le temps de papoter. Il devait avoir une bobonne qui l'attendait à la maison.

A la mention du boulot, Ayana a un énorme sourire qui lui éclaire le visage. Fait signe à Charles de se rasseoir avant d'ouvrir un frigo dissimulé pour aller chercher la boisson favorite(sans alcool) de son interlocuteur. Pour elle, la sorcière se prend une eau gazeuse toute simple.

Si... c'est pour travailler, même si je n'en ai pas envie pour le moment, il faut bien que l'ouvrage se fasse...

Ayana extirpe un sac de croustilles d'un tiroir du délicat bureau, le tend à Charles avant de plonger la main dedans, d'un air coupable.  

 Il m'est arrivée justement un truc louche et pas plus tard qu'avant hier. Figure toi donc que je me préparais à aller manger chez des amis quand j'ai vu un pauvre gars qui faisait du stop le long de la 51... Il ondulait, semblait perdu. Bref, je le ramasse et je le dépose près du catfish comme il me le demande. Pendant le chemin, j'ai eu l'illumination.  

Je l'ai vu à l'hôpital, pas plus tard qu'au début de la semaine, lorsque je me suis faite retirer mes points de sutures. Il sortait de physiothérapie d'ailleur, en fauteuil roulant. La vieille mégère à côté de moi m'a obligeamment informée, contre mon gré, de la situation de l'homme. Pour te résumer, parce que j'en ai eu au moins une heure à l'entendre déblatérer sur le sujet...

Dit elle, fixant Charles à son habitude, attentive à son interlocuteur.

Donc, il est tombé paraplégique en voulant éviter un oppossum... Donc, je veux enquêter, trouver la réponse du pourquoi que Brian Harlan, ancien comateux, se relève et marche  comme toi et moi. Et c'est là que tes talents sont supposés entrer en jeu non?

Termine Ayana, sans même discuter la section salaire. Ca viendra bien assez vite.
Revenir en haut Aller en bas
Charles A. LeRoy
Deamon - Prince of darkness
avatar
Avatar : Matty Wong
Messages : 28
Points : 43


MessageSujet: Re: Pchatalaya Gym's   Lun 13 Avr - 3:50

Charles prenait la pose. Parce que la posture ‘évachée’ n’est confortable pour personne, peu importe son âge ou son niveau de souplesse. Un fin sourire restait plaqué sur ses traits comme si son attitude vis-à-vis la chasseuse était amicale et attentive. Corbett sous couverture souffrait en silence devant une telle insignifiance.

Dieu! Qu’il aurait aimé que cet homme soit son futur partenaire! Peut-être aurait-il permis de relever le niveau. Corbett eu un haut le cœur lorsqu’elle déclara que le spécialiste de l’arme blanche ne pourrait qu’être un poids mort et une demoiselle en détresse. Cette femme était tellement méprisante! Son égo n’avait-il pas de limite? La voir cracher sur les qualifications de son professeur, homme qui l’avait parfaitement dominé, lui inspira des visions bien peu charitables. Même pour un démon.

Il s’étira et reposa ses pieds sur le bureau louis XIII en bois de rose. Un peu de boue et une éraflure ne pourrait qu’améliorer cette horreur. Et la voilà qui fait l’hypothèse que la seule raison pour laquelle ce pauvre bougre s’était détourné de son élève, avait pris ses jambes à son cou aussitôt son devoir fait, ne pouvait être que parce qu’une femme l’attendait quelque part. Évidemment, un homme de cette trempe n’avait rien de plus important à faire de sa soirée. Qu’elle connasse!

Il hocha de la tête calmement pour marquer son approbation et accepta la bouteille de limonade qu’elle lui tendit. Il ouvrit le sac de chip, se gardant bien d’y toucher. Qu’elle se réserve tout le gras et le sel de cette saleté, culpabilité ou pas. Il secoua le sac pour rendre les croustilles plus alléchantes.

Elle n’avait toutefois pas terminé de lui taper sur les nerfs lorsqu’elle évoqua la guérison miraculeuse de Brian Harlan. Il atteint cependant sa limite lorsqu’elle énonça la phrase : « Donc, je veux enquêter, trouver la réponse du pourquoi que Brian Harlan, ancien comateux, se relève et marche  comme toi et moi. Et c'est là que tes talents sont supposés entrer en jeu non? »

Corbett échoua à cacher sa profonde colère. Charles oublia de sourire un bref instant et serra la mâchoire.

- Tu supposes bien mal.

Elle ignorait qu’il était démon. Elle n’ignorait pas que ça. Ce n’était pas le moment de montrer les plus noirs aspects de sa personnalité.

- Je suis médium. Permet moi de t’expliquer… Je suis en contact avec le monde des esprits. Les morts. Tu peux me dire en quoi je peux t’être utile pour satisfaire ta curiosité pour un vivant? Il se calla un peu plus sur sa chaise. Et puis la moelle épinière est l’élément du corps humain qui réserve le plus de surprise. Il suffit d’un rien pour paralyser… Et du jour au lendemain tu te retrouves sur tes 2 pieds. Il eut un reniflement méprisant. Brian Harlan est un habitué du Catfish Bar and Grill. C’est un ingénieur sans imagination et je le connais depuis des années.
Revenir en haut Aller en bas
Ayana Garrett
Witch - Guardian of the Earth
avatar
. :
Avatar : Tyra Banks
Messages : 30
Points : 46


Feuille de personnage
Age du personnage: 32
Pouvoirs:
Rumeurs:

MessageSujet: Re: Pchatalaya Gym's   Sam 18 Avr - 3:44

Secouant la tête, Ayana réfute les arguments de Charles d'un coup de crinière sirions nous. Réfléchissant à haute voix, Ayana plaide bien, telle une avocate.

Si le changement d'expression de Charles l'affecte, la jeune femme n'en laisse rien paraître. Mais en son fort intérieur, elle le note pour utilisation ultérieure.

Bon, je dois te rappeler la règle no un pour une possession réussie? C'est de foutre l'âme résidente dehors. Donc, il y a de forte chance que vu qu'elle est expropriée, qu'elle rôde autour de ses anciennes pénates.... Et qui voit les morts? toi... Ensuite, deuxième point si judicieusement soulevé par ta personne. Brian Harlan est un habitué du Catfish depuis des années. Et tu le connais depuis des années. Alors qui de mieux placé que mon cajun favori pour déceler un changement drastique d'attitude et de personnalité chez un mec qu'il voit régulièrement depuis des années?

Elle penche légèrement la tête de côté, sérieuse et intense. Se tourne vers sa carte malmenée et commence à enlever les épingles unes à une... Triant les couleurs minutieusement.

Tu peux regarder dans le portable, j'ai une relation qui m'a copié le dossier médical d'Harlan sur dvd. J'ai lu les rapports du radiologiste, les rayons x des fractures. Même moi, qui ne suit pas une calée en la matière, peut voir qu'il est brisé de partout le pauvre homme, et le coma lui a abîmé le cerveau. Qui sait quelles lésions le pauvre homme se trimballe. Tu sais Charles, j'ai fait mes classe avant de te demander de l'aide.

Et, en plus, tu dois sûrement te demander pourquoi je m'attarde à Harlan.


Fouillant dans le bol de punaises, Ayana en sort une rouge. Rouge comme une cible. Et une bleue, pour Charles. Un bref coup d'oeil et la punaise bleue prend la direction de la maison des Le Roys.

Marquant une pause, pour que le cajun saisisse bien ce qu'elle a  à dire, la sorcière sort un carnet d'adresse, usé et écorné qu'elle feuillette rapidement avant de chercher un point précis sur la carte qui ressemble a une contellation sur fond d'image satellite tellement le démon s'est amus. dessus. Puis, elle reprend, sérieuse.

Parce que c'est louche, et que je ne tolère pas qu'une saloperie profite de la vulnérabilité d'un humain pour s'immiscer en douce dans notre plan. Ca m'écoeure. Si je me trompe tant mieux.


L'épingle rouge prend sa place, directement sur la demeure d'Harlan.

Sinon, il ne restera pas longtemps parmis nous. J'y veillerai.
Revenir en haut Aller en bas
Charles A. LeRoy
Deamon - Prince of darkness
avatar
Avatar : Matty Wong
Messages : 28
Points : 43


MessageSujet: Re: Pchatalaya Gym's   Lun 20 Avr - 3:50

Depuis la disparition de Braezel et des Garrett, Corbett était inquiet. Avant Katrina, il avait un alter ego, des alliés en la personne de Juliette et Armand, des projets. Un projet en particulier pour Erich. Un projet dont la validité n’était pas politiquement correct. Corbett était sur ses gardes.

What? C’est pas vrai! Est-ce qu’elle a trouvé son permis de chasser dans une boîte de Cracker Jack? Elle ne connait même pas son B A – BA des anges et des démons! Charles soupira.

- Ayana, lorsqu’un ange s’incarne, il négocie avec celui qu’il a sélectionné et prend sa place. L’âme passe dans les limbes et elle est destinée au paradis pour son sacrifice. Les démons, eux, usurpe la place de ceux qui ont ‘vendu leur âme’ ou alors spolie un humain. L’âme est expulsée mais elle n’est pas une errante. Elle aboutit également dans les limbes.

Tout le monde sait ça, non? Même un simple citoyen comprend ça! Ça fait partie de la culture générale!

- Moi, fit-il en se tapotant la poitrine comme s’il parlait à une demeurée. Je suis medium. Je communique avec le monde des esprits. Ce monde des esprits se compose des âmes qui n’ont pas quitté notre monde à nous, les vivants. Elles ont besoin d’une bonne raison pour rester. Une vraiment bonne raison. Dénoncer la méchante méchante méchante entité qui les a foutu à la porte ne fait pas partie des bonnes raisons.

Dieu merci! Et la voilà qui lui explique son intérêt pour Harlan. Et elle plaide, longuement, dans les détails. Quel manque de confiance en elle. Et ça veut être chasseuse? Une vrai chasseuse se dispenserait de justifier ses actes comme si elle avait besoin d’argument pour faire taire ses doutes.

Sur les entrefaites, des coups se firent entendre dans le gym, audible du back store. Comme si quelqu’un cognait à la porte.

- Et puis Brian Harlan est égal à lui-même… Tu pourras t’en rendre compte par toi-même, je l’ai invité à nous rejoindre ce soir… Ce doit être lui qui frappe à la porte. Va lui ouvrir et montre toi civile!

Et une fois qu’elle fut partie répondre à la porte, le jeune homme se pencha sur son portable laissé sans surveillance. Il effaça la carte, le fichier, vida la corbeille, lança une recherche pour vérifier l’existence d’une copie… Lorsqu’il s’en fut assuré, il referma le portable, ramassa les feuilles imprimées et les empocha avant de s’intéresser à nouveau au tableau affiché au mur.
Revenir en haut Aller en bas
Ayana Garrett
Witch - Guardian of the Earth
avatar
. :
Avatar : Tyra Banks
Messages : 30
Points : 46


Feuille de personnage
Age du personnage: 32
Pouvoirs:
Rumeurs:

MessageSujet: Re: Pchatalaya Gym's   Mar 28 Avr - 1:13

Ayana sourcille d'abord et s'assombrit au fil des explications de Charles ou plutôt, de son ton. Elle n'est pas une attardée.

En fait, ca serait n'importe qui d'autre qui lui parlerait sur ce ton, elle lui flanquerait une dérouillée. Parfois, elle se demande ce qui la retient de ne pas se changer en bête sauvage pour festoyer des entrailles de l'Arrogant cajun aux yeux noisettes devant elle. Elle a fait ses classes, prend la peine de lui expliquer la recherche qu'ELLE  a faite, seule comme une grande(notez ici le sarcasme dégoulinant) qui l'a amenée à prendre Harlan pour un possédé.

Tout est dans le ton, et susceptible comme elle est, Ayana ne supporte pas cet air supérieur de celui qu'elle prend pour son égal, ne connaissant pas sa nature. Et il lui donne des ordres en plus? Le vert d'Ayana est opalescent quand l'ordre du gamin se fraie dans le tintamarre qui habite son cerveau en ébullition.

Et puis Brian Harlan est égal à lui-même… Tu pourras t’en rendre compte par toi-même, je l’ai invité à nous rejoindre ce soir… Ce doit être lui qui frappe à la porte. Va lui ouvrir et montre toi civile!




Les sourcils se froncent dangereusement tandis qu'un juron bien senti lui monte aux lèvres, mais se perd dans l'oesophage.  Mais, changeant comme un ciel d'automne, son joli visage change soudain et c'est de la plus mielleuse des voix qu'elle lui lance, comme si elle l'inviterait à l'événement du siècle

Parfois, Charles LeRoy, je te déteste réellement tu sais. Et va te faire foutre chez les grecs.

Je vais m'occuper de ton invité comme il se doit, avec douceur et délicatesse... Ne le faisons pas attendre non? Termine t'elle mentalement en se dirigeant vers la porte.... de côté et en se glissant doucement dans la nuit noire pour faire le tour du bâtiment, prenant profit des buissons, grimacant légèrement parce que son flanc l'élance.  

Harlan a le temps de cogner encore une bonne fois avant qu'une silhouette ne se glisse derrière lui, une voix féminine dégoulinante de politesse s'élève dans l'air nocturne.

Bonjour Monsieur*en francais dans le texte*

Auriez vous oublié quelque chose dans ma voiture l'autre soir pour venir toquer à ma porte ce soir?

avec un sourire engageant, Ayana fixe l'homme, ou l'ange, bref. Notant que Brian est en chaise, elle rajoute d'un ton qui laisse présager une menace, malgré les propos banals.

Si vous cherchez votre autre chaise roulante, je suis dans le regret de vous dire que ce n'est pas ici que vous la trouverez.  

Ben quoi, Charles ne lui avait il pas ordonné d'être "civile"?

Le sourire d'Ayana s'élargit.
Revenir en haut Aller en bas
Brian C. Harlan
Angel - Soldier of light
avatar
. :
Avatar : Tim Roth
Messages : 35
Points : 34


Feuille de personnage
Age du personnage: 51 ans
Pouvoirs:
Rumeurs:

MessageSujet: Re: Pchatalaya Gym's   Ven 1 Mai - 3:51


Même s'il a très envie de se remettre en action, Braz a bien comprit qu'il n'est pas en état de se replonger tout de suite dnas la bataille. Eh non, pour quelques jours... quelques semaines, voir quelques mois, il devra faire profil bas. Après sa première sortie ratée au Catfish, Braz a bien du se rendre à l'évidence. Il est faible et, somme toutes, convalescent. Autant profiter de ce repos forcé pour se mettre à jour. Il a tout de même manqué dix ans et ça ne se rattrape pas en criant Corbett. Certes, il l'aide beaucoup dans cette tâche, mais il y a des choses qu'il doit faire par lui-même, surtout pour éviter de mourir d'ennuie.

Et une des choses que doit apprendre Braz est de rouler dans cette fichue chaise. Oh, ça l'air facile sur une belle surface plane ou dans les couloirs de l'hôpital, mais faire avancer ce bidule dans les rues avec la force de ses bras, c'est pas une mince tâche. Heureusement, la sienne est aussi munie d'une propulsion électrique... mais vu le peu de divertissement possible, Braz préfère de loin tenter de la faire avancer avec la seule force de ses bras. Mais bon, quand on reste coincé dans les craques du trottoir, il faut travailler fort durant un moment... ou jusqu'à ce qu'une âme charitable vous décoince. Et il doit avouer que c'est assez rapide. Il suffit de pester un peu et de tenter quelques allez retour avant que quelqu'un ne remarque et ne vienne vous délivrer. La bonté humaine n'est pas encore tout à fait morte, se réjouit-il.

Il y met temps et efforts, mais il parvient à l'adresse que lui a fournit son démoniaque compagnon. Corbett l'avait prévenu qu'il s'agissait d'un gym, mais sans trop savoir à quoi il s'attendait, il ne croit pas que ce genre d'endroit lui avait effleuré l'esprit. En même temps, il sait bien que le cerveau de Brian n'est pas totalement réparé, pas plus que beaucoup de ses os et autres. Et son essence n'est pas non plus encore en pleine forme... réparer tout ce corps l'épuise, il doit l'avouer... c'est pour cette raison qu'il ne se prive pas non plus pour prendre la médication prescrite par le médecin, surtout en ce qui concerne les anti-douleurs. C'est bien la première fois qu'il suit la médication prescrite. Il y a une première fois à tout. Il s'ennuie en fait.

Au pied du bâtiment ou se trouve le Pchatalaya Gym, il jette un coup d'oeil et compte les étages. Corbett serait bien du genre à lui donner rendez-vous quelques étages plus haut, pas d’ascenseur. Mais cette fois, il ne semble pas avoir voulu jouer au plus malin. Il s'approche de la porte et frappe... mais ça ne lui semble pas très fort... il y a une sonnette. Il peste, parce qu'elle est un peu trop haute. Non, mais quand même, ils pensent pas aux infirmes ? En même temps, c'est peut-être pas un gym souvent fréquenté par les infirmes... s'ils n'arrivent pas à atteindre la sonnette, c'est pas surprenant. Il finit par se hisser un peu, pas trop, parce que ses jambes ne devraient pas fonctionner, mais il atteint du bout du doigt la sonnette.

C'est Ayana en personne qui vient lui ouvrir. Oh, elle a vieillit la petite !
Quand il est mort, elle était à peine sortie de l'adolescence. Elle ressemble à son père, ce qui, dans ce cas-ci, est un compliment.

- Bonsoir Miss Garrett, lance-t-il joyeusement, avant que son sourire ravi ne se fige quelque peu. Ayana est bavarde, comme sa mère. Mais ce qu'elle raconte laisse l'ange perplexe. En fait, il ne comprend rien. Plait-il ?

Et il écoute et en plus, il réfléchit à ce qu'elle raconte et, pour être franc, il ne comprend rien du tout.

- Je... je suis désolé, mais je crains de ne pas du tout saisir ce que vous me racontez. C'est mon ami Charles, qui m'a dit de venir ici ce soir. Et... hum... je n'ai pas une autre chaise roulante, je n'ai que celle-ci...

Il aurait pu être vexé, mais non. Il précise, puis sourit, patient.
Revenir en haut Aller en bas
Ayana Garrett
Witch - Guardian of the Earth
avatar
. :
Avatar : Tyra Banks
Messages : 30
Points : 46


Feuille de personnage
Age du personnage: 32
Pouvoirs:
Rumeurs:

MessageSujet: Re: Pchatalaya Gym's   Lun 18 Mai - 21:41

La réflexion est simple, et l'attitude d'Ayana ne laisse pas deviner ce qu'elle peut bien penser. Si Brian est possédé par quelque entité que ce soit, il est une véritable bombe à retardement. combien d'innocents seront tôt ou tard mis en péril par ses actes?

...

Mais il y a une chance qu'il soit innocent. Tout être a une chance de clamer son innocence et de L'être. Les yeux verts se plongent dans le bleu de Harlan.

...

Mais il y a son dossier médical, il est brisé de partout. aucun homme digne de ce nom ne peut marcher avec des fractures pareilles, le radiologiste le li a confirmé....

...

Mais là, il est devant elle, en fauteuil roulant....

Le sourire d'Ayana reste identique tandis qu'elle regarde dans la rue, voir s'il y a du monde. Elle ne peut quand même pas décemment interroger un handicapé de facon éthiquement discutable devant son commerce. Ca ne serait pas bon pour les affaires.

Votre ami Charles?

Et bien, il me semble que Charles prend un peu trop de liberté ces temps ci.

Et quand est ce que Charles vous a donné ce rendez vous? Vous savez, on ne fait pas de physiothérapie ici.... Quoique vous n'en avez pas besoin, je vous ai vu marcher l'autre soir.

Belle facon de le traiter de fraudeur et de menteur. Mine de rien, elle l'observe attentivement. Scrute a la loupe le moindre froncement de sourcil, la moindre vibration de la bouche.

Puis, elle décide de le passer à la batterie de tests. Il y a des facons de s'assurer que Brian est clean. Donc aussi bien se mettre au boulot tout de suite, parce que ca risque d'être long. En elle même, Ayana se dit qu'elle devra faire les glyphes pour le gymnase en tant que tel, pas juste pour son appart.

Mais bon, tant qu'à être là, entrez donc.

Non, mais quand on parle d'une journée merdique...

Pense t'elle en lui ouvrant la voie, le fessier juste a bonne hauteur de yeux. Tranquillement, lui laissant le temps de suivre, Ayana le conduit jusqu'à la porte de côté qu'elle lui tient le temps qu'il puisse passer. Brian peut entendre le cliquetis léger du verrou que l'on tire, puis un mouvement subtil tandis qu'elle se matérialise sur son côté.

Alors... Qu'est ce qui t'amène ici?

Demande t'elle d'Un ton froid, sec comme de la banquise.

Sérieusement, ne te fie pas sur ta chaise pour m'attendrir. Je sais que c'est du fake... Alors?.

Ayana est soudainement plus droite, limite menacante. Tout dans son maintient laisse deviner qu'elle ne digérera pas le moindre bobard. Une femme a ses limites mettons.

Alors, Brian Harlan... Tu es QUOI?

Oh elle se doute bien que l'handicapé va essayer de s'esquiver, de l'entourlouper... Et la sorcière est prête.

Revenir en haut Aller en bas
Brian C. Harlan
Angel - Soldier of light
avatar
. :
Avatar : Tim Roth
Messages : 35
Points : 34


Feuille de personnage
Age du personnage: 51 ans
Pouvoirs:
Rumeurs:

MessageSujet: Re: Pchatalaya Gym's   Lun 18 Mai - 23:19


Oui, son ami Charles. Pourquoi a-t-elle l'air si étonnée ? Parce que Charles est jeune et que lui est vieux ? Enfin, qu'il a l'air vieux ? Oui, bon, d'accord, il est effectivement vieux, mais ça n'a absolument aucun fondement ici. De toute évidence, Charles ne l'avait pas prévenue de sa venue. Peut-être trouvait-elle cette venue comme suspecte ? Il n'avait pas vraiment été lui-même les semaines précédentes et la plupart de ses souvenirs étaient flous, jusqu'à ce soir ou il était allé au Catfish. Après, il se souvenait de pas mal tout. Sauf les trucs inutiles à retenir, comme le prénom de la voisine du quatrième. Non, mais...

- Euh... hier ? Je veux surtout me muscler les bras pour ne pas les avoir en feu quand je me roule moi-même... un peu plus d'endurance, vous voyez... heum... moi ? Marcher ? Ses sourcls se soulèvent en accent circonflexe. J'en doute fort, mademoiselle Garrett. J'ai des vis un peu partout sans les jambes, tout comme des barres de métal, ils m'ont refait 45% du tibia gauche... et j'ai une inflammation de tout le bas de la colonne, dit-il.

C'était des informations qu'il avait retenu de ce que le docteur lui avait dit. En fait c'était peut-être que 35%, il ne savait plus trop. La médication était puissante en particulier les anti-douleurs. Il avait l'estomac en vrac, mais bizarrement, il supportait la bière. Noire surtout. En même temps, il allait beaucoup mieux depuis qu'il avait revu Charles et que son ami l'avait bien ancré. Mais Braezel s'était bien rendu compte qu,il n'avait pas la puissance d'avant. Avoir tant de difficulté à prendre un corps, c'était pas son genre. Il le faisait depuis si longtemps. Mais ce qui avait tuer son hôte précédent lui avait fait beaucoup plus mal qu'il ne l'avait cru. Ou voulu croire plutôt. C'est un peu pour cette raison qu'il avait cessé de se régénérer autrement que par garder le corps en vie et le laisser se soigner tout seul. Il était en convalescence, lui autant que son corps.

- Je n'ai aucune sensation dans les jambes. Si vous voyiez les ecchymoses que j'ai, à force de me cogner partout. Mais c'est un bien de ne rien sentir, vu les plaies faites par les vis...

Et finalement, elle l'invite à entrer. Ah, enfin ! Non, mais c'est quoi toutes ces questions ? Et quelle manière de traiter un handicapé de cette façon. Elle a finit par entendre raison, c'est bien. Rapide, mais bien. De toute manière, s'il lui avait voulu le moindre mal, elle ne serait déjà plus là. Il roule donc près d'Ayana, observant la salle dans laquelle il entre. Ah, cet exerciseur sera parfait pour ses bras. Ça le gonfle tellement d'être si faible. Pour un ange évidemment. Et elle l'interroge.

- comme je vous ai dit, commence-t-il sur un ton aimable, avant qu'elle lui coupe la parole pour l'informer qu'elle ne se laissera pas attendrir par la chaise roulante. Perplexe, il lève la tête pour la dévisager. Non, je suppose que vous ferez votre boulot et que vous ne m'épargnerai pas pour que je me muscle les bras... mais ce n'est pas ce qu'elle semble vouloir raconter. Durant quelques secondes, ils se dévisagent. Brian, la bouche entrouverte sur ses derniers mots semble moins sur de lui. Eum... la formule habituelle est plutôt qui je suis... Il semble hésiter. À moins que vous vouliez savoir mes origines ? Je suis à moitié américain d'origine britannique et à moitié écossais, mais j'ai toujours vécu ici... heum... Charles est ici ?, demande-t-il d'une petite voix.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Pchatalaya Gym's   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pchatalaya Gym's

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

NEW ORLEANS - « The occult side » :: New Orleans :: Uptown. :: Rue Maple+