Partagez | 
 

 Jeremiah; Entities of the past

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jeremiah D. Griffith
Witch - Guardian of the Earth
avatar
. :
Avatar : Chris Evans
Messages : 172
Points : 76


Feuille de personnage
Age du personnage: 33 ans
Pouvoirs:
Rumeurs:

MessageSujet: Jeremiah; Entities of the past   Mar 10 Mar - 18:13

Jeremiah D. Griffith
Sorcier - Feat. Chris Evans

Nom complet: Jeremiah David Griffith
Âge: 33 ans
Métier: Propriétaire d'une salle de sport
Caractère: Drôle, Malin, Têtu, Joueur,  Souriant, Changeant, Gamin, Actif, Gourmand, Improbable.

Capacités spéciales: Unlocking: Il est capable de débloquer et déverrouiller tout et n'importe quoi.

Pour comprendre l'histoire de Jeremiah dans sa globalité, son passé et son présent, il faut commencer par revenir au tout début, il y a plusieurs centaines d'années... Plusieurs milliers d'années en fait.
Il faut remonter jusqu'à la Grèce antique, à environ 3500 avant J.-C., jusqu'à un homme prénommé Αέθλιος, Éthlios dans notre langue. Cet homme n'était personne, enfin, personne n'est personne, mais disons qu'il n'a pas plus brillé qu'un autre dans sa vie. Serviteur au palais du roi, il vécu une existence banale et décéda à l'âge de 51 ans d'une maladie. Il avait été marié et avait eu trois enfants dont un ne parvint pas à l'âge adulte. Pourquoi s'étendre sur un cet homme? Parce qu'il n'était pas seulement un Homme. Il avait reçu un cadeau, un don, dont il n'eut jamais conscience. C'est lui qui, des milliers d'années auparavant, scella le sort de Jeremiah car en ça résidait son pouvoir: l'enfermement. Ou plus précisément le blocage. Sans qu'il ne le sache, son pouvoir c'était activé lors de la mort de son fils et sans qu'il le sache, il avait fait son oeuvre. Il vécu une vie humaine sans jamais savoir mais les dés avaient été lancés et sa vie avait été scellée.

Pourquoi une fois encore s’étaler sur ce détail? Car c'est ce qui est arrivé, précisément, littéralement. Éthlios avait verrouillé sa conscience, son esprit. Il l'avait piégé sur la marche terrestre grâce à une magie qu'il ne contrôlait pas, l’empêchant à sa mort de rejoindre le Purgatoire et ainsi trouver le repos éternel dans un Paradis qui l'attendait déjà. Au lieu de ça, son essence s'éparpilla sur Terre jusqu'à être rappelée. Il intégra alors un nouveau corps, celui d'un bébé, et une nouvelle vie recommença, des années plus tard. Un nouveau nom, un nouveau caractère, de nouveaux souvenirs détruisant les précédents, tout recommença, encore et encore au fil du temps, et à chaque fois qu'il mourrait il était propulsé dans le corps d'un nouveau né, condamné à revivre inlassablement sur Terre, souvent en tant qu'humain, parfois en tant que Sorcier, oubliant à chaque renaissance toute sa vie précédente, sans jamais avoir conscience qu'il ne faisait que recommencer. Sans jamais comprendre qu'il n'aurait jamais droit à cette vie après la mort que tant de religions et tant de divinités promettaient.

Les siècles défilèrent, les vies s’enchaînèrent, et Éthlios naquit une nouvelle fois dans le corps d'un énième bébé, le petit Jeremiah, fils de Connor et Héléna Griffith, en Amérique cette fois. Les Griffith étaient des gens on ne peut plus ordinaires, citoyens fortunés de Miami, c'était peut être là leur seule différence avec les autres, n'étant certainement pas défini par leur argent. A la naissance de Jeremiah, ils décidèrent de déménager pour la Nouvelle-Orléans, plus pour le travail de Connor que dans un choix d'environnement particulier pour la croissance de leur fils. Ils auraient peut être dû s'abstenir. C'est quelques semaines après leur emménagement que Héléna fut tuée lors d'un braquage qui tourna mal. J'ai dis ordinaire? J'ai mentis. Les Griffith étaient un couple de voleurs de haut rang, s'attaquant uniquement aux riches mais volant les objets pouvant leur rapporter un maximum. S'ils avaient commencé leur vie de criminel afin de survivre, ils en étaient venus au fil des années à reléguer leur gagne pain au rang de hobby, l'argent n'étant plus un problème. Ils avaient tout deux ce truc, cette chance, pour toujours se sortir des problèmes et jamais ils ne furent inquiétés, ni arrêtés, ni même suspectés. C'est en partie pour ça qu'ils avaient déménagé, pour quitter cette vie, pour leur fils.

Enfin bref, vous l'aurez compris, Héléna ne pu se retenir, le vol étant devenu une drogue, l'adrénaline surtout, et le vieil homme auquel elle s'était attaquée n'avait pas hésité pour utiliser son fusil contre elle. Elle laissa donc Jeremiah seul dans ce monde, élevé par Connor qui se racheta une conduite, devenant impeccablement clean, adoptant une vie normale, choisissant de travailler comme critique d'art pour un journal local. Il laissa son ancienne vie derrière lui, et Jeremiah grandit, n’apprenant la vérité sur ses parents que bien plus tard durant l'adolescence alors qu'il empruntait le même chemin qu'eux. Connor lui expliqua tout, depuis le début et c'est en jurant de garder le secret que Jeremiah réussit à se contenir, ayant hérité de sa mère cet attrait pour l'adrénaline. Il transféra son besoin d'action dans le sport et se lança tête baissée dans la pratique de multiples arts martiaux qui lui occupaient la tête et le temps, beaucoup de temps, et s'il n'eut jamais besoin d'ouvrir un bouquin pour apprendre quoi que ce soit, il arrêta les études une fois son diplôme en poche, se consacrant au sport et à la compétition, et il serait probablement allé loin si une blessure ne l'avait pas remisé au placard. Fort de ses expériences mais déçu par l'échec, il lui fallu une bonne année pour se remettre, autant physiquement que mentalement et c'est en utilisant sa notoriété et l'argent gagné durant les compétitions qu'il décida d'ouvrir sa propre salle de sport.

Fier propriétaire d'un entrepôt à deux étages, il ouvrit son commerce au public. Au rez-de-chausser on pouvait trouver toutes les installations pour faire du sport, à bas comme haut niveau, ainsi qu'un dojo consacré à des cours de sports de combat donnés par plusieurs professeurs. Il aurait pu donner ces cours-là, mais si passer sa déception dans cette salle lui faisait du bien, enseigner n'était pas encore au programme. Se contentant d'en être le gérant, de donner des conseils parfois, il s'installa au deuxième étage, y aménageant un loft spacieux et confortable. Pourquoi s'étaler, encore, sur un détail? Parce que c'est l'endroit où sa vie prit un tournant, un autre tournant. Un soir après la fermeture il s'était attelé à frapper dans un sac, encore et encore, jusqu'à en avoir mal, jusqu'à ne plus pouvoir, jusqu'à ne pas pouvoir s'arrêter. Cette frénésie l'emmena jusqu'à des limites qu'il brisa, des limites au-delà du physique. Quelque chose se brisa cette nuit là, ou plutôt se débloqua, et il s'écroula. C'est seulement après trois jours de coma qu'il se réveilla à l’hôpital, fatigué, confus, perdu. Il ne comprenait pas ce qu'il faisait là et son père ne l'ayant pas quitté des yeux depuis qu'il était là lui expliqué qu'on l'avait trouvé inconscient à la salle, du sang s'écoulant de son nez, ses poings contusionnés et rouges malgré les bandages de protection, et s'il sentit que Connor était hésitant, c'est un autre homme qui lui apprit le plus important.

Mr. Clayton, un vieil homme au regard humble. Il ne l'avait jamais rencontré et la seule fois où il l'avait vu était un jour avant cette révélation, en pleine  conversation animée avec son père, de l'autre côté de la paroi de verre qui donnait vue sur le couloir longeant sa chambre. Il lui expliqua avoir ressentit quelque chose la nuit où il avait défaillit, quelque chose de puissant, et si Jeremiah exprima sans honte sa réticence, Clayton ne perdit pas contenance. Il lui expliqua qu'il était un sorcier et que ce monde était plus que ce qu'il n'y paraissait au premier abord. Il lui raconta l'histoire, les Anges, les Démons, les Sorciers, et comment tout ça s’agençait dans ce monde. Sur ces révélations, Connor lui même prit la parole, lui expliquant qu'il était lui même un Sorcier avec la capacité de disparaître à volonté, ce qui expliquait comment, avec sa mère, ils avaient pu éviter les radars tout ce temps, et aussi pourquoi elle avait été repérée la nuit de sa mort. C'est ce moment là que choisis Jeremiah pour perdre son sang froid et céder à la pression. Il était un Sorcier, les Démons et les Anges existaient, son père était un Sorcier, on lui avait mentit, le monde devenait de plus en plus grand, plus grand qu'il ne pouvait le supporter, et la chambre trembla. Chaque objet dans la pièce, dans l'étage se mit à vibrer et les lumières vacillèrent quelques secondes avant que Jeremiah ne sombre à nouveau dans l'inconscience, contraint et forcé par la dose de Morphine que Clayton lui injecta.

Si ces événements ne lui furent jamais attribués, ces nouvelles perspectives lui avaient fait comprendre qu'il en était l'auteur, et s'il n'avait pas revu Clayton depuis, il avait bien vu que sa capacité à faire bouger les objets n'était clairement pas ce qu'il s'attendait à découvrir chez lui. Mais quoi alors? Il était un sorcier, que pensait-il trouver chez lui? Une baguette magique et un balais? Jeremiah s'informa, utilisant son temps libre pour parcourir ouvrages et sites internet sur le sujet, ne trouvant que spéculations et superstitions, ne sachant de toutes façon pas ce qui pouvait être vrai ou non. La seule chose qu'il tenait comme véritable était ce pouvoir qui rendait sa vie infernale désormais et au moins ça, il pouvait essayer de le contrôler, et si le temps lui permis d'en dompter les effets, le fond de cette histoire méritait d'être éclairci. Il se rapprocha alors de son père pour en apprendre plus sur Clayton et la seule chose qu'il lui conseilla c'était de trouver sa maison, dans le Bayou. Sans aucunes indications car il n'en existait pas, Jeremiah chaussa ses chaussures, endossa son sac à dos et partit en randonnée. Curieux, inquiet, perplexe, il marcha durant des heures, jusqu'à ce que la nuit tombe et que des bruits étranges ne s'élèvent. Songeant à repartir, pas rassuré trente seconde, son regard fut attiré par la lueur d'un feu et ses pas l'y conduisirent.

Il découvrit alors une clairière marécageuse au milieu de laquelle trônait une magnifique, quoi que délabrée, maison de style colonial. Sur son porche abîmé se tenait le vieil homme, fixant Jeremiah d'un regard neutre mais inflexible. Il l'invita à entrer et c'est seulement après que Jeremiah ai fini de déverser sur lui son flot de questions que Clayton ne daigna prendre la parole pour ne prononcer qu'un simpliste et solitaire « Assit ». Il lui raconta alors autour d'un thé chaud et revigorant la partie cachée de cette histoire. Jeremiah n'était pas capable de Télékinésie, il n'en avait jamais été décidé ainsi, ce pouvoir appartenait à un homme nommé Gal, un israélien ayant vécu plusieurs milliers d'années auparavant, et si Clayton ne lui révéla jamais comment il pouvait savoir ça, Jeremiah sentit qu'il ne pouvait que le croire car la suite fut aussi précise que claire. Son véritable pouvoir était la capacité d'ouvrir, de déverrouiller, et la nuit de son incident, quelque chose l'avait conduit à accéder à un antique verrou spirituel et à l'ouvrir, libérant ainsi son existence, faisant revenir à la surface toutes les vies que son Moi originel avait pu vivre durant l'Histoire. Il lui raconta la légende de Éthlios, il le convainc de son identité profonde, il lui apprit les détails de la mécanique de son identité surnaturelle et pour une raison obscure, Jeremiah y trouva un sens salvateur.

Éthlios, devenu Gal, devenu Jeremiah. C'est ce qu'il est, c'est qui il est. Si tout ça est encore confus dans sa tête, il sait désormais une chose: il est un Sorcier.

Prénom/pseudo, âge: Ectra, 23 ans
Avec quoi fabrique-t-on un placard? On t'en pose des questions?
Acceptez-vous l'intervention du MJ dans vos rp? Bah ouais!
Autre chose à déclarer? Non, j'crois pas, au pire je reviendrais. En même temps je pense que d'une certaine façon jsuis un peu piégé ici alors bon, j'ai le temps d'y penser.
Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah D. Griffith
Witch - Guardian of the Earth
avatar
. :
Avatar : Chris Evans
Messages : 172
Points : 76


Feuille de personnage
Age du personnage: 33 ans
Pouvoirs:
Rumeurs:

MessageSujet: Re: Jeremiah; Entities of the past   Mar 10 Mar - 22:18


Unlocking

Jeremiah est capable de déverrouiller tout est n'importe quoi, littéralement comme symboliquement.
Niveau 1: Télékinésie; Jeremiah est capable de faire bouger les objets par la pensée. En substance, il est essentiellement capable de repousser ou attirer les choses. Avec ce pouvoir vient aussi la personnalité de Gal, un israélien au sang chaud, colérique et impulsif ayant vécu entre le premier et le cinquième siècle avant Jésus.

Niveau 2: Non acquis...

Niveau 3: Non acquis...
Revenir en haut Aller en bas
 

Jeremiah; Entities of the past

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

NEW ORLEANS - « The occult side » :: Nos validés+