Partagez | 
 

 Et Lucifer dit : Tu te muscleras pour tuer ton prochain {Jer'&Lea}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leara N. Sullivan
Deamon - Prince of darkness
avatar
. : La luxure, un péché ?
Avatar : Natalie Dormer
Messages : 24
Points : 51


Feuille de personnage
Age du personnage: 33 ans
Pouvoirs:
Rumeurs:

MessageSujet: Et Lucifer dit : Tu te muscleras pour tuer ton prochain {Jer'&Lea}   Lun 16 Mar - 18:58

Le sport c'est la santé...
JEREMIAH & LAERA


Leara Sullivan. Pourquoi cette fille n’avait-elle pas écrit un journal intime, comme toutes les autres ?! Bon sang, c’était à croire que seul son travail comptait pour elle. Non pas que Azael ait la moindre envie de lire des récits pleurnichards d’une humaine sans intérêt… Mais ce genre de journal aurait au moins eu utilité de lui donner les informations nécessaires à sa nouvelle existence. Au lieu de ça, elle allait devoir se débrouiller avec les maigres informations présentes dans ce bel appartement impersonnel, dans les vêtements et espérons le, des albums photos…

Assise sur la table du salon, Azael avait étalé autour d’elle toutes les sources d’informations qu’elle avait sous la main. Certes, ce n’était pas grand-chose, mais au moins elle en apprendrait un peu plus. Et quitte à commencer, autant commencer par la tablette face à elle. Et avec délicatesse, Azael attrapa l’objet et l’observa sous toutes ses coutures. C’était la première fois qu’elle en tenait une en main. Elle en avait entendu parler, comme de la plupart des révolutions technologiques humaines, mais dans la réalité, ce petit objet était bien plus léger que ce à quoi le démon s’attendait.

Et tandis qu’elle fixait l’écran, celui-ci réagit, à l’image de son visage, la tablette se déverrouilla et Azael vit apparaître toute une vie appartenant à une autre. Très vite des réflexes ne lui appartenant pas vraiment prirent le dessus et ouvrirent les dossiers les uns après les autres, offrant les quelques informations utiles.
Deux heures plus tard, Azael reposa la tablette et descendit de la table. Bon, elle en avait assez d’être coincé dans cet appartement, elle désirait visiter le monde. Ou au moins prendre l’air, sentir la vie dans son nouveau corps, le domestiquer petit à petit…

Sans plus attendre, elle enfila une tenue décontractée, prit son sac et sortit de l’appartement. Encore une fois, les réflexes avaient repris le dessus, lui permettant aisément de mettre la main sur un trousseau de clé mais aussi un téléphone portable et un sac de sport. Bon et bien, si elle tombait sur une salle de sport, elle testerait son endurance.

« Bonjour mademoiselle Sullivan, attendez, j’ai du courrier pour vous ! »

Sans même prendre conscience que le concierge s’adressait à elle Azael continua sa route sans même se retourner. Elle traversa la rue et se jeta dans le premier tramway qui passait à  proximité. Quitte à ne pas savoir où aller, autant entendre défiler les différentes stations et les utiliser pour se repérer...
Tout à ses pensées, la jeune femme observa la ville qui s’étendait tout autour d’elle. Certains bâtiments semblaient évoquer quelque chose à ses souvenirs pourtant, les souvenirs de Leara semblaient encore inaccessibles, comme enfouis dans une brume massive. Avec le temps, Azael espérait pouvoir les atteindre mais l’âme qui vivait avant dans ce corps ne l’avait pas accueilli par plaisir. De ce fait, elle ne lui avait certainement pas facilité la possession. Mais qu’importe, le démon avait une mission et ce n’était pas une gamine qui l’empêcherait de la mener à bien.

Descendant du tram en atteignant le quartier français, Azael prit la direction de la cathédrale. Elle n’y poserait pas les pieds, elle n’était pas complètement stupide. Entrer dans un endroit appartenant à ses ennemis ne l’intéressant pas, pour le moment. Elle était trop fragile, sa possession trop récente.  Mais si elle pouvait rencontrer un prêtre sur sa route et faire de lui une âme égarée… ce serait un pied de nez réjouissant !

Cependant, avant qu’elle n’atteigne la cathédrale ou même les environs, elle s’arrêta devant un bâtiment bien plus intéressant. A en croire ce qu’elle pouvait voir, il s’agissait d’une salle de sport. Rien d’hors du commun non, mais son corps avait eu une réaction à sa vue. Infime, mais pas assez subtile pour ne pas apparaître aux sens du démon. Bien, dans ce cas, ce serait ici qu’elle viendrait s’entrainer.

« Mademoiselle Sullivan, bonjour. Je ne pensais pas vous voir auj… Mademoiselle Sullivan ? »

Se rendant compte de son erreur, Azael s’arrêta tout net et salua la réceptionniste. Il allait falloir qu’elle s’habitue à ce nouveau nom, Leara Sullivan. Si elle ne voulait pas attirer trop l’attention sur elle, il était grand temps qu’elle fasse plus attention. Aussi se contenta-telle d’offrir un sourire à la jeune femme qui lui faisait face et s’excusa en prétextant être dans ses pensées… Elle s’appuya au comptoir et sortit son portefeuille à la demande de la sportive pour lui tendre la carte de membre.

« Aujourd’hui, le professeur de Krav maga est absent, je croyais qu’on vous en avait informé… Mais vous pouvez bien sûr avoir accès  aux installations de musculation… »

Après  l’avoir remercié, Azael chercha discrètement  l’entrée des vestiaires. Étant donné qu’elle était censée connaître les lieux, elle ne pouvait tout simplement pas demander où se rendre. Pourtant, au rez-de-chaussé, il était clair qu’aucun vestiaire n’était accessible. Des tapis de courses, altères, dojos, … Mais rien pour se changer. Le pire, c’est qu’à force de tourner parmi les sportifs, Azael avait attiré l’attention sur elle. Certains la suivaient même du regard alors qu’elle comprenait seulement que des escaliers menaient à un étage accessible aux clients. Bon sang ! Enfin…
Rapidement, elle grimpa à l’étage et s’engouffra dans la première pièce qu’elle trouva. Dommage, c’était une cuisine…

« Hé merde. Y en a marre... »

Bien décidée à se changer ici même, Azael posa son sac sur la table et entreprit de sortir son t-shirt de sport avant de soulever le bas de celui qu’elle portait…

Code by Silver Lungs


God hates me.
God does not grant absolution
he prefers to leave you to rot in the desert.
there is only one solution,
to offer his life to Lucifer ...
You have to admit that it is possible that god loves you not at all.
Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah D. Griffith
Witch - Guardian of the Earth
avatar
. :
Avatar : Chris Evans
Messages : 172
Points : 76


Feuille de personnage
Age du personnage: 33 ans
Pouvoirs:
Rumeurs:

MessageSujet: Re: Et Lucifer dit : Tu te muscleras pour tuer ton prochain {Jer'&Lea}   Lun 16 Mar - 23:06

Et Lucifer dit...
Feat. Leara N. Sullivan


Un lourd carton sur dans les bras, la tête posée dessus, il ouvrit la porte d'entrée en entrant à reculons et se retourna pour jeter un regard à sa réceptionniste qui lui demandait s'il avait besoin d'aide. Un croissant à peine entamé entre les dents il baragouina une suite de son incompréhensible qu'elle interpréta comme un refus grâce à son regard et commença à monter les marches de l'escaliers.

S'il avait fallu définir cette journée ça aurait été probablement avec le mot grisâtre. Un ciel couvert? Non, le soleil était là, c'était juste métaphorique. A peine sortit du lit que Jer' c'était mangé l'angle de la porte de sa chambre, ce qui avait été le premier pas dans cette journée pourrie et si sa douche l'avait réveillé, il avait bien eu conscience que c'était pas terminé. Après tout il était un sorcier alors pourquoi pas voir des signes dans tout et n'importe quoi? Devait bien y avoir une raison dans tout ça. Sautant le petit déjeuner, il était sortit avant l'ouverture du club pour se rendre de l'autre côté de la ville. Pourquoi n'avait-il tout simplement pas accepté que quelqu'un le livre directement à domicile? Non, bien sur que non, il avait dû dire qu'il viendrait. Et pourquoi? Par peur d'un retard? Et bien sans parler du fait qu'il était en retard quand même, en prime, il galérait tout seul. Ayant fait le trajet en voiture, il avait été obligé de la garer loin du club et devait donc la décharger à pieds, encore trois cartons comme ça. Alors certes, c'était pas trois pauvres cartons qui pouvaient lui faire peur, mais il s'en passerait quand même. Journée pourrie de toute façon, il l'avait sentit.

Finissant de gravir les dernières marches, il se retourna et posa lourdement le carton sur le comptoir, posant immédiatement un regard largué sur cette jeune blonde entrain d'enlever son t-shirt. Prit de court, il perdit un instant la notion de son environnement et entrouvrit la bouche. Rattrapant le croissant au vol, retrouvant ainsi contenance, il se racla la gorge plus pour se reprendre que pour annoncer sa présence. Détournant par la même occasion le regard, il réprima son sourire. - Sinon il y a des vestiaires vous savez? - Bon, en réalité, il avait pas réussi à ne pas sourire. - Ils sont juste en face. - Et en effet, on pouvait voir les portes de là. Bon après si elle était du genre exhib il disait pas non après la fermeture mais là, ça pourrait faire désordre. Encore que... Pourquoi une femme en maillot de bain c'est valide alors qu'en sous vêtements c'est de suite un problème? Pour les tops de sport, même combat. Certains étaient plus petits que certains soutiens-gorges. En tout les cas il ne la connaissait pas, était-elle nouvelle? En même temps, qu'est-ce qu'il en savait, il connaissait pas tous ses abonnés, il les côtoyait rarement, il devait en avoir rencontré tout juste le quart. Enfin, en terme de rencontre, ça se posait là.


Revenir en haut Aller en bas
Leara N. Sullivan
Deamon - Prince of darkness
avatar
. : La luxure, un péché ?
Avatar : Natalie Dormer
Messages : 24
Points : 51


Feuille de personnage
Age du personnage: 33 ans
Pouvoirs:
Rumeurs:

MessageSujet: Re: Et Lucifer dit : Tu te muscleras pour tuer ton prochain {Jer'&Lea}   Mar 17 Mar - 21:56

Le sport c'est la santé...
JEREMIAH & LAERA


La tête couverte par le tissu, elle ne le vit pas entrer. Moins d’une seconde plus tard, un raclement de gorge et la voilà raide comme une cuillère en bois. Pas seule, tenue compromettante, à en juger par le parfum légèrement musqué qui planait soudainement dans la pièce, un homme. Pitié, pas un frère, un ami, un ex ou encore un petit ami ! Ce serait ingérable…

Faisant valser son t-shirt par-dessus sa tête, Azael se dépêcha de se composer une mine qui se voulait effrayée et se retourna vers l’homme qui venait de parler. Celui là, elle ne l’avait pas vu arriver ! Dommage, s’il avait attendu quelques minutes de plus, elle ne se trouverait pas dans cette situation à peine gênante. Y avait plus qu’à espérer que son hôte ne le connaisse pas déjà sinon, elle serait bien embêtée. Parce qu’au final, la pudeur ne faisait pas partie de son caractère donc autant dire que se retrouver en brassière de sport en face d’un inconnu n’avait rien de bien malheureux en soit.

Sans se cacher le moins du monde, elle jeta un regard dans la direction donnée et vit en effet la porte des vestiaires. Noté en toutes lettres, les lieux étaient visibles et seules ses craintes d’être reconnue l’avaient empêchée de les voir plus tôt. Se giflant intérieurement, Azael ronchonna. Bon et bien, il n’y avait plus qu’à se dépêtrer de cette situation en tentant au mieux de garder la tête haute.

« Ah hum oui ! Bien sûr mais… » Prenant un air des plus innocents, enfin tout du moins ce qu’elle espérait l’être, elle baissa les yeux en se mordillant la lèvre inférieure. Elle avait vu une actrice prendre cette attitude alors qu’elle était mal à l’aise. Peut-être que ça fonctionnerait pour elle aussi… « Vous devez me prendre pour une folle… et ce que je vais vous dire n’arrangera sûrement pas la situation… Mais… » Autant dire qu’à chaque silence gênant qu’Azael instaurait, son cerveau bouillonnait en quête d’une excuse valable car il était clair que même si le jeune homme ne semblait pas choqué outre mesure, il était assez surpris. « Hum… Il me semble avoir vu une souris là bas et hum… j’avais peur… »

L’excuse était plausible. Avec un peu de chance, cet homme aurait l’esprit d’un preux chevalier et comprendrait une pauvre demoiselle en détresse. Cependant, l’égo de la demoiselle en question ne supportait pas d’être piétiné de cette façon. Chaque mot lui avait coûté un effort surhumain et le démon enrageait silencieusement derrière les yeux bleus écarquillés de Leara. Une séance de corps à corps serait la bienvenue, de préférence avec ce gars devant qui elle venait de se faire passer pour une petite chose pitoyable. Elle le collerait au tapis avant de l’éventrer pour lui arracher l’étincelle de vie qui pétillait dans ses yeux ténébreux.

S’appuyant à la table derrière elle, elle prit le temps de l’observer un peu mieux. Certes, elle était toujours en brassière mais ce n’était plus qu’un simple détail à présent. Elle avait le temps d’enfiler son top sans manquer l’occasion de marquer les traits de cet inconnu dans son esprit. D’un côté parce qu’elle était curieuse, d’un autre pour voir si cet homme faisait réagir d’une manière ou d’une autre les souvenirs de Leara et enfin, pour le garder en mémoire, quelque fois qu’il puisse lui être utile.

Esthétiquement parlant, c’était ce qu’on pouvait appeler un beau gars. Plutôt grand, une carrure bien dessinée (sans doute un vrai sportif, peut-être même un prof ici), un visage aux angles volontaires sans pour autant en devenir disgracieux. Des cheveux oscillants entre le blond et le châtain clair qui, même négligés, semblaient prendre une forme avantageuse. Et tout cela accompagné d’un nez pas tout à fait droit (sûrement du à de nombreuses fractures sportives ?) mais plein de caractère, des lèvres légèrement pulpeuses pour leur donner le volume nécessaire et des yeux… Tiens ?! A première vue, Azael les avait qualifiés de sombres, mais selon l’angle et la lumière, ils prenaient des teintes différentes de bleus. Passant du bleu acier au bleu nuit en passant par toute une gamme surprenante. Décidément, les humains pouvaient réellement être surprenants…

Avec un petit sourire, elle enfila son top et ne fit aucun commentaire. Il devait s’être rendu compte qu’elle avait prit le temps de l’observer, peut-être en avait-il fait de même d’ailleurs. Mais ce n’était pas pour autant qu’elle lui ferait part de ses réflexions personnelles. Ça valait mieux pour tout le monde. Quoi qu’elle pouvait quand même lui dire ceci :

« Vous avez des miettes de croissant sur votre t-shirt… »

Pas très utile cette remarque mais quitte à mettre un terme à ce silence… D’ailleurs, pour être tout à fait honnête, Azael n’était pas encore familiarisée avec la réalité humaine. Échanger des banalités ou faire connaissance avec des gens lui semblait encore un peu bizarre. Elle qui avait l’habitude d’agir et d’imposer sa volonté aux démons les plus faibles voici qu’elle se devait de faire la conversation à un simple humain…
Code by Silver Lungs


God hates me.
God does not grant absolution
he prefers to leave you to rot in the desert.
there is only one solution,
to offer his life to Lucifer ...
You have to admit that it is possible that god loves you not at all.
Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah D. Griffith
Witch - Guardian of the Earth
avatar
. :
Avatar : Chris Evans
Messages : 172
Points : 76


Feuille de personnage
Age du personnage: 33 ans
Pouvoirs:
Rumeurs:

MessageSujet: Re: Et Lucifer dit : Tu te muscleras pour tuer ton prochain {Jer'&Lea}   Mar 17 Mar - 23:48

Et Lucifer dit...
Feat. Leara N. Sullivan


Abasourdit par la réponse de la jeune femme, Jer' ne répondit pas et garda le silence, différentes pensées se bousculant dans sa tête. S'il aurait été compliqué de rater ce regard qui le détaillait, il ne reprit contenance que lorsqu'elle lui parla des miettes sur son t-shirt. Faisant tomber les quelques fragments orangés après avoir posé le dit croissant sur le carton, il répondit rapidement comme si la phrase avait enfoncé sans ménagement la porte de sa parole. - Y'a pas de souris ici. - Ce à quoi il ajouta... - Aucune. Y'en a pas. Y'en a pas hein? - Son regard était passé du sérieux à la limite de la supplication en l'espace d'une seconde. L'endroit était net et propre, comme neuf, pourquoi une souris viendrait y élire domicile? Sérieusement? Pas de dégâts, pas de nourriture accessible... Fronçant les sourcils, Jer' regarda autour de lui plus par réflexe que pour véritablement chercher quelque chose. Bon ok, il pouvait pas décemment lui dire qu'elle mentait, après tout elle pouvait très bien avoir cru en voir une. Ou peut être avait-elle des hallucinations? Oui voilà ça devait être ça. Non, il n'avait envie de faire venir un dératiseur ou quoi que ce soit, il allait encore perdre des clients avec ces conneries. Si souris il y avait, il allait devoir s'en occupé par lui même.

Oui, non, pardon. Je suis Jeremiah, le propriétaire. - Avait-il dit en lui tendant une main sûre. - Je suis pas fan de l'idée d'avoir des rongeurs dans le bâtiment. - Il existait peut être un sort pour les débusquer? Après tout ça bouffe le papier ces saloperies, certains sorciers protecteurs envers leurs bouquins avaient pu inventer un répulsif magique? Si seulement... Montrant la porte du doigt, Jer' se dirigea vers les vestiaires. - Je vais.. Heu... Je vais voir. - Mais c'est seulement une fois devant la porte des vestiaires pour femmes qu'il prit conscience que justement, c'était le vestiaire des femmes. Après la fermeture il faisait ce qu'il voulait, mais là? Toquant deux fois, il poussa la porte pour voir que la pièce était vide. Les portes des toilettes étaient ouvertes et il n'entendait aucun bruit venant des douches ce qui le rassura. Entrant, le pas lourd volontairement, il scruta le sol, cherchant du regard un quelconque mouvement suspect mais rien, rien ne bougea. Peut être était-elle planquée dans un coin, mais en tous les cas, il ne pouvait pas rester là indéfiniment et il ne comptait se mettre à quatre pattes et être découvert dans cette position inconfortable par une sportive en sueur.

Ressortant des vestiaires, il revint vers la salle de repos. - J'ai rien vu, désolé. Mais je ferais venir quelqu'un. - Bah oui, un bestiaux dans le club. Pourquoi pas. Après tout cette journée était déjà pourrie alors pourquoi pas en rajouter.


Revenir en haut Aller en bas
Leara N. Sullivan
Deamon - Prince of darkness
avatar
. : La luxure, un péché ?
Avatar : Natalie Dormer
Messages : 24
Points : 51


Feuille de personnage
Age du personnage: 33 ans
Pouvoirs:
Rumeurs:

MessageSujet: Re: Et Lucifer dit : Tu te muscleras pour tuer ton prochain {Jer'&Lea}   Mer 18 Mar - 21:34

Le sport c'est la santé...
JEREMIAH & LAERA


Suivant son regard, Azael s’amusa à chercher du regard le petit rongeur qui semblait tout à coup causer bien des tracas au jeune homme. Avait-il la phobie des souris ? C’était à se le demander étant donné la manière dont il cherchait une preuve de leur présence. Mais si c’était réellement le cas, ce gars venait de perdre tous ses points de virilité en moins de deux. Il n’y avait, en effet, rien de plus pathétique qu’un homme ayant peur des souris…
D’un haussement de sourcil, elle lui fit comprendre qu’elle ignorait s’il y avait ou non des souris dans ces lieux et se contenta de regarder une nouvelle fois autour d’eux. Ça ne servirait à rien, mais c’était plus fort qu’elle, il fallait qu’elle entre dans le jeu…

Pourtant quand il lui tendit la main en se présentant, Azael revint sur sa première opinion. Loin d’être angoissé pour sa vie, c’était plus pour la réputation de son établissement qu’il s’inquiétait. C’était donc un bosseur, voir un carriériste, ou mieux encore un requin prêt à tout pour réussir ! Bien, bon point ! Avec un peu de chance, il y aurait là un vice à exploiter pour le mener tout petit doucement vers la porte des enfers. Son âme serait le genre de jouet dont e démon ne se lasserait pas facilement. Allez savoir pourquoi…
Mais pour le moment, Azael se contenta de lui sourire sincèrement tout en lui serrant la main avec fermeté :

« Je suis Leara, une abonnée. »

Bon d’accord, ça faisait mince en matière d’information. Après tout, il devait déjà se douter qu’elle était une abonnée à son club étant donné sa présence. Mais, même si Leara aimait assez l’idée de la jouer un peu mystérieuse, la vérité était aussi qu’elle n’avait pas beaucoup plus d’informations à lui fournir. Au pire, il n’aurait qu’à regarder dans sa base de données. Des Leara il ne devait pas y en avoir des milliers ! Mais dans le fond, il ne semblait pas réellement préoccupé par leurs présentations. Au contraire, la jeune femme avait l’impression qu’il s’était présenté par simple politesse. Juste de quoi faire bonne figure après ce qu’il venait d’entendre car en vérité son esprit était ailleurs. À ce moment précis, il lui indiquait déjà la porte des vestiaires tout en l’informant qu’il allait y jeter un œil.

Résistant de peu à l’envie de lui dire qu’elle lui avait mentit, elle le suivit jusqu’à mi chemin et l’observa de loin. Incertain, il semblait ne pas savoir quelle marche à suivre étant donné la salle en question. Hé oui ! Une femme qui se change dans une salle de repos, ce n’est pas tout à fait pareil qu’une autre cliente qui sortirait de la douche ! Lea devait se mordre l’intérieure des joues pour ne pas lasser filtrer le large sourire qui menaçait de révéler à quelle point la situation l’amusait. Et dire qu’elle avait failli rater ça ! Et encore mieux, c’était elle qui avait amené pareil spectacle.

Enfin… Tant qu’il était occupé, mieux valait qu’elle retourne enfiler le bas de sa tenue de sport. C’était le bon moment, il était occupé à chasser une souris imaginaire et personnes ne semblaient monter les escaliers. De toute façon, Jeremiah ne devait pas s’attendre à autre chose de sa part puisqu’elle était censée croire à la présence du vilain petit monstre.
Aussitôt décidé, aussitôt fait ! Après avoir enlevé son pantalon, elle se jeta littéralement dans son cycliste et remis ses vêtements dans son sac. Parfait, elle observa de quelle manière son short bleu nuit  recouvrait ses cuisses, puis satisfaite, allât s’asseoir sur le plan de travail pour manger une pomme. Étrangement, elle se sentait bien ici… Un peu, comme chez elle…

Quand Jeremiah revint, elle avala son morceau de pomme et hocha la tête. Il avait répondu à sa question avant même qu’elle n’ouvre la bouche. C’était bizarre pour elle, mais Azael ressenti l’envie de l’aider un peu. Était ce sa mine déconfite ? Elle l’ignorait, toujours est-il qu’elle eut envie de faire quelque chose pour lui. L’aider. Ou tout du moins le rassurer. Elle ne lui dirait pas toute la vérité, mais lui donnerait de quoi prendre sa décision par lui-même…

« Vous savez… Plus j’y pense et plus je me dis que je me suis peut-être simplement trompée… »

Croquant une nouvelle fois dans son fruit à la peau verte et brillante, la jeune femme balança les jambes dans le vide, d’avant en arrière. Comme le faisait les petites filles sur des chaises trop hautes. Elle avait beau ne pas quitter le propriétaire du regard, elle ne parvenait pas à comprendre pourquoi elle se sentait si à l’aise dans cet endroit. Lui ne semblait pas la connaitre et rien ici ne réveillait de souvenirs chez elle. Pourtant, sa présence ici la rendait joyeuse. Il allait être grand temps qu’elle explore les lieux…

Code by Silver Lungs


God hates me.
God does not grant absolution
he prefers to leave you to rot in the desert.
there is only one solution,
to offer his life to Lucifer ...
You have to admit that it is possible that god loves you not at all.
Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah D. Griffith
Witch - Guardian of the Earth
avatar
. :
Avatar : Chris Evans
Messages : 172
Points : 76


Feuille de personnage
Age du personnage: 33 ans
Pouvoirs:
Rumeurs:

MessageSujet: Re: Et Lucifer dit : Tu te muscleras pour tuer ton prochain {Jer'&Lea}   Mer 18 Mar - 22:11

Et Lucifer dit...
Feat. Leara N. Sullivan


Revenant au niveau du carton et de son précieux croissant entamé il posa son regard sur la blonde perchée sur l'îlot central. Trompée? Oui, il en venait à l'espérer. Si une malheureuse souris ne lui faisait pas peur, les répercutions de sa présence ne l'enchantaient guerre. - Possible, mais dans le doute, je ferais venir quelqu'un quand même, il me dira si oui ou non il y a quelque chose. On est jamais trop prudent. - Avait-il dit dans un sourire. Foutu rongeurs! Attrapant le croissant, il revint doucement vers l'escalier. - Désolé mais j'ai encore des cartons à décharger. Bon courage pour votre séance. - Et c'est sur ces mots qu'il descendit les marches jusqu'en bas, fourrant la viennoiserie dans sa bouche. Ces trucs auraient sa peau un jour, mais en attendant, il ne résisterait pas plus.

Il lui fallu une bonne demi-heure pour décharger les deux autres cartons. Pourquoi si longtemps? Deux raisons. La première déjà évoquée, la voiture était garée plutôt loin. La seconde, plus embêtante, était que le second carton était abîmé et avait lâché entre ses bras. Il avait dû faire preuve d'une dextérité surhumaine pour pouvoir tout transporter. Dextérité et équilibre surtout. Il n'eu cependant besoin que d'un petit quart d'heure pour vider les cartons et en ranger le contenu dans les différents placards et dans le frigo. Ce-faisant il avait refait les stock de boissons énergisantes pour un moment, mais la prochaine fois, il le saurait, il ferait venir un livreur. Repliant les cartons pour gagner de la place, il les rangea sous le second escaliers, hors de vu, et gravit le dit escaliers pour atteindre le second étage. A peine sa main était-elle entrée en contact avec la poignée qu'un cliquetis se fit entendre et il ouvrit la porte. Utiliser une clé? Ça faisait bien longtemps qu'il les avait pendues et oubliées, il n'en avait plus besoin, et c'était pas plus mal, au moins il ne risquait pas de les perdre ou de se les faire voler. Jetant son téléphone sur son lit, voyant pour une énième fois l'objet rebondir sur le matelas et manquer de tomber par terre, il commença à se déshabiller après avoir ouvert son armoire. Ne changeant finalement que son pantalon et ses chaussures, il troqua son jeans pour un pantalon en jersey plus confortable et adéquat et attrapa son téléphone avant de redescendre.

De retour à l'entrée il alla passa derrière le comptoir de l’accueil sans que sa réceptionniste ne l'entende arriver et il ne pu réprimer un rire presque agacé lorsqu'elle sursauta en le voyant. Passant en revue quelques données sur l'ordinateur et entrant l'achat de fournitures dans un ficher comptable il ne pu s’empêcher de balayer la salle du regard et d'y retrouver Leara, au fond, aux prises avec un féroce sac de sable. Arquant un sourcil à l'observation d'une technique étrange et pas franchement efficace, il repassa de l'autre côté du comptoir et traversa la salle pour la rejoindre, les bras croisés, silencieux. - J'ai entendu les supplications du sac depuis là-bas. Vous vous en sortez?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Et Lucifer dit : Tu te muscleras pour tuer ton prochain {Jer'&Lea}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et Lucifer dit : Tu te muscleras pour tuer ton prochain {Jer'&Lea}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

NEW ORLEANS - « The occult side » :: New Orleans :: The French quarter. :: Griffith club+